870, 49e avenue, Montréal
438-275-2164
cesproquebec@gmail.com

Une formation destinée aux formateurs/compagnons

Centre d'Études des Savoirs Professionnels

Une formation destinée aux formateurs/compagnons

Depuis quelques semaines, je suis à finaliser la conception de la formation en andragogie « Apprendre à faire apprendre ». Cette formation est destinée à toute personne qui ne détient pas ou peu de connaissances dans ce domaine d’étude mais à qui l’on a confié des activités et des tâches liées de près ou de loin à la formation et à l’accompagnement des travailleurs (euses) dans leur milieu de travail.

De la planification et la réflexion inhérente avant la diffusion jusqu’à l’évaluation de l’atteinte des objectifs en milieu de travail, cette formation vise à outiller l’apprenant(e), à le/la faire réfléchir et à se questionner quant aux facteurs environnementaux, au contexte de l’activité qu’à la posture qu’il ou elle doit adopter pour que la formation et/ou le compagnonnage donne des résultats tangibles et mesurables lors des activités de travail. Ce schéma (Légaré, 2016) résume en partie la formation.

Contexte d'apprentissageLine Légaré, M.A

« Professionnels et chercheurs estiment qu’entre 10% et 20% des activités de formation en milieu organisationnel font l’objet d’un transfert durable ».

À cet égard, durant cette formation, j’amène l’idée que si les formations dans nos milieux  donnent souvent peu de résultats tangibles et mesurables, c’est que l’on ne discute ni ne met en place ce que j’appelle la « chaîne de transmission ».  Cette chaîne vise à interpeller et à lier tous les intervenants (es) qui seront en contact avec chaque apprenant (e).  Ces intervenants (es) assurant du coup l’ancrage et la pérennité des apprentissages vus lors des activités de formation et pouvant ainsi les évaluer en contexte.

Ainsi, selon quelques-unes de mes dernières lectures (Noyé et Piveteau, 2016; Roussel, 2011), cette chaîne est la pierre angulaire de ce qui mène au transfert réel des apprentissages dans les multiples contextes de travail.

Schéma Noyé-Piveteau

Selon Roussel (2011) le transfert serait un « processus qui vise à « assurer » l’application en milieu de travail des connaissances et habiletés acquises en formation. La formation étant vue ici comme tout apprentissage en milieu organisationnel ».  De même, son objectif serait d’améliorer de façon prioritaire, la performance de l’apprenant dans différents contextes de travail

Contexte de travail

 

Ainsi, dans ce schéma (Légaré, 2016), chaque travailleur est lui-même un apprenant en continu en interrelation avec les autres intervenants.

 

 

 

Un autre aspect discuté est notamment la posture du formateur/compagnon qui est étudié à l’aide de mises en situation, de vidéos et de temps de pratique en équipe de travail.

En somme, cette formation, complète tout en étant vulgarisée, verra le jour au Québec dès janvier 2017 pour tous les travailleurs (euses) liées aux activités d’apprentissage en milieu de travail!

D’autres articles à ce sujet paraîtront très bientôt!

Cordialement,

Line Légaré, M.A.
Présidente-Directrice générale
Centre d’Études des Savoirs Professionnels (CESPro)

Mardi le 9 août 2016

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils